Le fonctionnement

La gouvernance

Le vivre-ensemble apparaît aujourd’hui comme la nécessaire ouverture à la vie en collectivité, mais aussi comme le fondement d’une société démocratique. À l’Ère Libre propose à ses membres d’en devenir pleinement acteurs, en construisant des espaces de rencontre et d’échange sur la base du respect mutuel.

Chaque membre possède et exerce un pouvoir de proposition et de décision, quel que soit son âge. Cet engagement citoyen permet à chacun de saisir la complexité et les enjeux de la démocratie dans le vivre ensemble et dans notre société.

L’organisation de l’établissement scolaire s’inspire des principes de sociocratie et d’holacratie, systèmes de gouvernance basés sur la mise en œuvre formalisée de l’intelligence collective.

« Être libre, ce n’est pas seulement se débarrasser de ses chaînes, c’est vivre d’une façon qui respecte et renforce la liberté des autres. » Nelson Mandela

Le multi-âge

Libérée des classes d’âge, A l’Ère Libre accueille des membres de 6 à 19 ans. Considérant la diversité comme une richesse, nous concevons l’établissement comme un écosystème bienveillant, abritant des enfants et adultes encadrants d’âges multiples, évoluant les uns avec les autres.

Cette hétérogénéité dans le collectif permet de se sentir admis, de se connaître soi‐même, d’apprendre à vivre ensemble. Elle favorise l’entraide et le partage au détriment de la compétitivité, les enfants n’étant plus comparés les uns aux autres, par rapport à des attentes prédéfinies. Chacun se sent fort parce qu’aidé et non jugé, et trouve ainsi sa juste place dans le monde.

Le groupe multi‐âge permet d’accéder au savoir. L’entraide et la coopération y jouent un rôle important. Elles sont stimulantes et répondent à la soif de savoir, grâce à l’intelligence collective.

« Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin. » Proverbe africain

La nature

L’éducation à l’environnement, à l’écologie, à l’alimentation, aux énergies renouvelables… Chez nous s’accorder pleinement à la Nature quotidiennement est essentiel. Afin de sensibiliser les jeunes à un engagement environnemental, 2 axes sont privilégiés :

1- un contact, le plus fréquent possible, avec la nature pour chaque enfant .À l’Ère Libre permet aux enfants de sentir une connexion au monde vivant qui les entoure. La nature est une source de bien être mais aussi d’apprentissage qui permet aux enfants de grandir enracinés dans leur environnement.

2- éduquer à la coopération et à l’ouverture sur le monde

Les espaces naturels offrent un contexte où l’entraide est bien souvent au cœur des interactions. Face à des éléments qu’ils ne peuvent pas maîtriser, les enfants prennent conscience de leurs limites et de la richesse apportée par la diversité du collectif. Apprendre à travailler ensemble, coopérer c’est aussi gagner en liberté.

Les apprentissages

A l’Ère Libre offre un cadre libéré des objectifs pédagogiques prédéfinis, c’est-à-dire qu’elle ne suit pas les programmes de l’Éducation Nationale. Chaque élève bénéficie d’un parcours d’apprentissage individualisé. L’élève est placé au centre des apprentissages ; il est la boussole des éducateurs. Ainsi, et parce que l’unicité de chaque élève requiert une connaissance et une mise en pratique des divers courants pédagogiques, À l’Ère Libre se laisse la possibilité de puiser dans toutes les méthodes, puisque selon les situations, chacune apporte des outils adaptés.

Nous favorisons une pédagogie plurielle, active et de coopération afin de répondre au mieux au rythme et aux capacités d’apprentissage de chaque élève. C’est pourquoi, les outils didactiques et le matériel pédagogique proposé sont variés et les membres de l’équipe du personnel sont issus de formations personnelles, universitaires, professionnelles antérieures hétéroclites et complémentaires les unes avec les autres.

Les membres évoluent dans un espace stimulant, riche, structuré et conçu pour valoriser la prise d’initiative et l’autonomie.

La communication bienveillante

Est-il possible de s’exprimer librement, sans entrer en conflit avec l’autre ? Comment pacifier les relations humaines et construire un monde meilleur ?

À l’Ère Libre, nous pensons qu’il est possible de communiquer avec plus de plaisir et d’efficacité, grâce à des outils simples basés sur le respect mutuel, développés par Marshall Rosenberg, fondateur de la Communication Non Violente (CNV).

Développer un climat bienveillant nécessite une rencontre authentique avec l’autre, de l’observation et une écoute profonde. L’empathie et l’accueil des émotions ont une place centrale dans ce processus de communication : ils participent d’une meilleure connaissance de soi et de l’autre. Exprimer ses propres besoins et ceux d’autrui permet alors de formuler des demandes justes, d’être mieux compris et de mieux comprendre à son tour.

« La communication non violente, ce sont le langage et les interactions qui renforcent notre aptitude à donner avec bienveillance et à inspirer aux autres le désir d’en faire autant. » – Marshall Rosenberg